Transition énergétique : que ce cache-t-il derrière cette loi ?

Transition énergétique : que ce cache-t-il derrière cette loi ?

Nous l’avons écrit à de nombreuses reprises, pour la CGT, la loi Transition Energétique passe à côté de l’objectif assigné : répondre aux besoins énergétiques des usagers et des industriels, tout en luttant contre le réchauffement climatique. Pourquoi ?

  • Parce qu’elle n’est pas à la hauteur sur la question des transports, premier secteur émetteur de Gaz à Effet de Serre et deuxième secteur consommateur d’énergies fossiles ;
  • Parce qu’elle ouvre à la concurrence les concessions hydrauliques et qu’elle diminue de manière dogmatique la production électronucléaire, qui sont pourtant les deux sources de production électrique qui n’émettent pas de Gaz à Effet de Serre ;
  • Parce que le financement des mesures annoncées n’est pas acquis : isolation des bâtiments et chèque énergie. Si les objectifs sur l’efficacité énergétique, particulièrement dans le bâtiment, peuvent être séduisants, rien n’est dit non plus sur la filière professionnelle mise en place pour les atteindre ;
  • Parce qu’elle n’indique rien sur ce qui est fixé en termes d’objectifs industriels alors que la crise s’aggrave, que la population a besoin de revenus directs et indirects (protection sociale) décents pour vivre dignement tout au long de la vie.

Face à ce constat, les Fédérations des Transports, de l’Equipement, des Mines et de l’Energie, des Cheminots, de la Métallurgie CGT ont décidé, ensemble, de s’adresser aux usagers, citoyens pour les alerter sur ce qui se cache derrière cette loi, à savoir :

  • Plus de libéralisation avec ses conséquences sur les prix et les garanties collectives des salariés ;
  • Plus de transports routiers des marchandises et des voyageurs alors qu’ils sont les principaux responsables des Gaz à Effet de Serre ;
  • Moins de production électrique non émettrice de GES ;
  • Insuffisance de perspectives gazières ;
  • Pas d’objectifs en termes de recherche et développement industriel.

La FNME-CGT invite tous ses syndicats, ses militants et militantes à s’emparer de la plaquette interfédérale pour rencontrer les usagers, les agents statutaires, les salariés prestataires et intérimaires afin de les sensibiliser sur les risques à l’encontre de leur situation de salarié et de leur statut, mais également d’usager et de citoyen vis-à-vis de leur droit d’usage et de la qualité des services rendus, sans omettre les nuisances accrues pour l’environnement.

La CGT entend mobiliser les salariés et les usagers des transports, de l’énergie, deux secteurs qui sont le socle de la réindustrialisation du pays.

Vous pouvez d’ores et déjà télécharger la plaquette, ci-contre : uit-interfederal-plaquette-md-1

ou en lecture écran en cliquant ici.

Articles similaires

Climat et syndicats

L’accès à l’énergie, un droit oublié ?

L’accès à l’énergie, un droit oublié ?

Services publics: Le reflet des dérives du capitalisme

Services publics: Le reflet des dérives du capitalisme

Une recherche ambitieuse pour lutter contre le changement climatique

Une recherche ambitieuse pour lutter contre le changement climatique

EDF - 100% public

DERNIER N° – EDF NON AU MARCHÉ !

SORTONS L’ÉLECTRICITÉ DU MARCHÉ #11

11 juin 2021

Pour cet épisode 11 de la série « Sortons l’électricité...

Lire la suite

Signez la pétition - #PourUneÉnergiePublique

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est petition2-2.jpg.

Dernières actualités EDF

HERCULE KO!

3 septembre 2021

Le gouvernement ne présentera pas de projet de loi de...

Lire la suite...

Flash Info CGT sur TAMA (8 juillet 2021)

9 juillet 2021

Des régressions pour tout le monde dans les propositions de...

Lire la suite...

Débat Hercule au Sénat – Janvier 2021

video

Pour un service public de l'électricité

Les attaques et réformes s’enchaînent dans les services publics de l’énergie, pilotées par les directions d’EDF et ENGIE soumises aux directives de l’Élysée. Leurs certitudes ont été bousculées par les mobilisations des salariés et la prise de conscience des citoyens qui paient lourdement la note de ces choix politiques. Dans ce contexte, la FNME CGT vous propose de mettre au coeur des débats les exigences du service public et d’y associer, en plus des agents, les élus et usagers particuliers et industriels.

Se syndiquer : Et si vous vous engagiez !