18 décembre 2018

Après la prime exceptionnelle…
Nous attendons la REVALORISATION DU SNB

Après l’appel du chef de l’état aux « employeurs qui le peuvent » à faire un chèque de fin d’année à leurs salariés, le président Lévy ne pouvait rester sans une offre aux agents des IEG.

Cette mesure va toucher certains agents de nos unités, et c’est une bonne nouvelle pour eux. Mais seuls quelques-uns se verront attribuer une prime de 800€. Le plus grand nombre ne verra rien venir. 

Lors de vos EAP, vos managers n’oublient pas de vous rappeler toutes les composantes de votre rémunération globale (consultable sous VEOL) !

Alors, si vous vous lancez dans le calcul afin de savoir si vous allez bénéficier de cette prime, c’est-à-dire si vous gagnez moins de 30 000€/an ou moins de 40 000€/an, sachez que la rémunération globale dont parle M. Lévy dans sa note comprend en sus du salaire : les avantages spécifiques sociaux et familiaux, les avantages en nature, la protection sociale supplémentaire, l’abondement de l’épargne salariale comme celui du PERCO, la rémunération complémentaire (AIL,… ) ainsi que la performance collective et individuelle…

Cette prime reste exceptionnelle, elle est la réponse d’EDF à « l’urgence économique et sociale » décrétée par le gouvernement pour cette fin d’année.

Pour la CGT, une revalorisation décente du SNB est la seule réponse pérenne aux difficultés liées au pouvoir d’achat, pour les années à venir, y compris lors de votre passage en inactivité de service.