Flash Info CGT sur TAMA (8 juillet 2021)

Flash Info CGT sur TAMA (8 juillet 2021)

Des régressions pour tout le monde dans les propositions de la R&D

… Qui s’ajoutent aux dangers de l’accord national

Sur le Projet d’accord national, plusieurs points durs :

  • La notion de VOLONTARIAT : telle qu’elle est indiquée dans le projet d’accord V2 (article 2.1.2.6), le manager aurait toutes possibilités de mettre fin au choix de télétravail fait par l’agent !
  • Donc l’arbitraire du manager primerait et le « volontariat » de l’agent pourrait être réduit à néant ! Toute la souplesse et le pilotage seraient à la main de la hiérarchie !
  • 2,5 jours SUR SITE a minima en moyenne, avec une journée impérativement sur site toutes les semaines: Donc les agents à 32H ou moins dans le cadre de l’accord de 99 ne bénéficieraient pas de la possibilité de faire 50% de télétravail.

Les agents à 32h (ou moins) seraient pénalisés !

  • Une définition très restrictive du travail sur site : sur le seul site de rattachement.
  • Prime avec un plafond de 100 euros pour le remboursement de frais d’installation, mais le remboursement de seulement 50% des équipements
  • Prime de « X » euros par jour de télétravail : des bruits courent que « X » pourrait être inférieurs à 10 euros par jour alors que « X » doit compenser la subvention de repas, les consommations personnelles de réseau informatique, d’électricité, d’eau, de chauffage, de papier, d’encre dans les imprimantes etc …

Totalement insuffisant pour la CGT !

La CGT a porté également l’exigence de garantir le maintien des bureaux individuels et nominatifs pour tous les agents R&D.

Vis à vis d’une déclinaison R&D : un projet provisoire qui doit être totalement revu !!

Un ENORME problème : un mécanisme assez peu clair a été présenté par la direction de la R&D qui pourrait transformer les droits à JNT de l’accord de 99 (signé en 2003 à nouveau à la R&D) en « JOUR SOUPLE » pour les agents qui souhaiteraient accéder au télétravail. Les agents pourraient être appelés à travailler ce jour de RTT par leurs chefs !

Juste un exemple : Que feraient les parents de leurs enfants le mercredi ?

Pour la CGT, la direction ne peut pas poursuivre dans cette voie car il s’agirait d’une remise en cause de l’accord de 99 (2003). Nous ne l’accepterons pas !

Et pour finir un petit succès syndical au national :

La détermination de la CGT a été payante : elle a obligé la direction d’EDF SA à « détendre » le calendrier des négociations sur TAMA : il n’y aura pas d’accord en juillet, et les négociations vont se poursuivre en septembre prochain.

Transitoirement, un avenant n°3 à l’accord de reprise d’activité de 2020 est proposé. Rappel l’avenant n°2 est valable jusqu’au 31 août 2021.

Rejoignez-nous, adhérez, pour renforcer la CGT EDF R&D, agir et peser sur les décisions, tous ensemble.
Pour nous contacter :  cgt-retd@edf.fr
Pour lire nos publications : http://cgt-edf-recherche.fr/

 

Articles similaires

HERCULE KO!

HERCULE KO!

Le point complet sur le dossier TAMA …Le grand fourre-tout à valider pour mi-juillet !

Le point complet sur le dossier TAMA …Le grand fourre-tout à valider pour mi-juillet !

Négociations TAMA : Dialogue social de « qualité » ou à « marche forcée » …

Négociations TAMA : Dialogue social de « qualité » ou à « marche forcée » …

Élections Camieg du 21 au 24 juin

Élections Camieg du 21 au 24 juin

EDF - 100% public

DERNIER N° – EDF NON AU MARCHÉ !

SORTONS L’ÉLECTRICITÉ DU MARCHÉ #11

11 juin 2021

Pour cet épisode 11 de la série « Sortons l’électricité...

Lire la suite

Signez la pétition - #PourUneÉnergiePublique

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est petition2-2.jpg.

Dernières actualités EDF

HERCULE KO!

3 septembre 2021

Le gouvernement ne présentera pas de projet de loi de...

Lire la suite...

Flash Info CGT sur TAMA (8 juillet 2021)

9 juillet 2021

Des régressions pour tout le monde dans les propositions de...

Lire la suite...

Débat Hercule au Sénat – Janvier 2021

video

Pour un service public de l'électricité

Les attaques et réformes s’enchaînent dans les services publics de l’énergie, pilotées par les directions d’EDF et ENGIE soumises aux directives de l’Élysée. Leurs certitudes ont été bousculées par les mobilisations des salariés et la prise de conscience des citoyens qui paient lourdement la note de ces choix politiques. Dans ce contexte, la FNME CGT vous propose de mettre au coeur des débats les exigences du service public et d’y associer, en plus des agents, les élus et usagers particuliers et industriels.

Se syndiquer : Et si vous vous engagiez !