13 décembre 2017

Victoire pour les salariés de Saint-Louis Sucre

Prétextant la fin des quotas depuis le 1er octobre 2017, la direction de Saint-Louis Sucre (SLS) accélère les restructurations en allongeant notamment la durée de la campagne sucrière. Elle cherche à accentuer la flexibilité et la précarité, aboutissant à une  perte de revenu annuel de 1500 euros.

Pour ce faire, elle a présenté un projet, tout de suite rejeté par une pétition lancée par la CGT-FO-CFDT et massivement signée par l’ensemble du personnel. Les syndicats ont menacé d’un blocage illimité des usines. Grâce à la ténacité des syndicats, les salariés ont pu arracher :

  • Une prime de 1000 euros pour tous les salariés fin décembre. 
  • Une majoration de 10% des critères d’intéressement pour les années à venir.
  • Le maintien de l’organisation du travail antérieur, notamment les quatre postes.
  • L’application de la classification plus élevée de campagne à la période d’inter-campagne.
  • La majoration des salaires de campagne pour les salariés postés du 2e collège à partir du 105e jour de campagne, soit 130 euros par semaine.

“Une démonstration cinglante des reculs possibles imposés à l’arrogance patronale et aux mesures de régression sociale”