8 janvier 2020

Après un discours plat et ennuyeux d’une longueur record, le président MACRON, loin d’être un président à l’écoute des Français, a réaffirmé sa volonté de réformer les régimes de retraite. Une vraie Margaret THATCHER voulant fermement amener les Français vers un modèle plus anglo-saxon permettant aux plus riches  de s’enrichir encore plus et imposant aux moins favorisés de travailler plus longtemps pour gagner moins.

Tous les événements récents prouvent que la démarche présidentielle est de livrer le pays aux appétits du capitalisme mondial et de prendre aux Français qui «se lèvent et qui travaillent » pour donner aux actionnaires et au grand patronat .

  • Maintien des niches fiscales, du CICE, évasions fiscales et une année record pour les marchés financiers avec le CAC 40 qui a progressé de 28% et atteint des sommets historiques en 2019.
  • Jean-François CIRELLI, ancien président de GDF et président de la branche française de BlackRock, plus important gestionnaire d’actifs du monde, a été nommé officier de la Légion d’Honneur ce 1er janvier. Un remerciement pour ses actions de lobbying en faveur de la réforme du système de retraite qui permettront à son Groupe de mettre la main sur l’énorme marché de la retraite par capitalisation dans les IEG.
  • L’évasion digne des Pieds Nickelés de Carlos GHOSN qui n’a pas redressé Renault comme ledisent les médias, mais nourri les actionnaires et licencié plus de 100.000 personnes dans le Groupe. Il faut se rappeler que Nicolas Sarkozy, mandaté par Emmanuel MACRON pour le représenter au Japon fin octobre, avait rendu visite à Carlos GHOSN, l’ancien PDG de Renault-Nissan poursuivi car soupçonné de plusieurs malversations financières. Le chef de l’État lui donne son aval, croit savoir le Journal du Dimanche.
  • Pour plébisciter le régime par points, le président MACRON annonce renoncer démagogiquementet de façon méprisante au régime spécial de retraite des présidents de la République (6000 euros par mois). Comme tous les très riches, il n’a pas vraiment besoin de passer par une retraite classique pour ses vieux jours et ses systèmes de retraite par capitalisation suffiront plus que largement. Et ce n’est pas les déclarations de notre ministre de tutelle E BORNE, à peine revenue de ses vacances à Marrakech, qui nous rassureront.

Pour la FNME CGT, le gouvernement doit retirer en totalité son projet de retraite par points et entendre les propositions de la CGT sur l’amélioration du système de retraite des Français.

La FNME CGT demande à tous les Electriciens, Gaziers, Mineurs, Salariés de renforcer, de continuer la lutte et de se préparer à de grandes actions et grèves reconductibles, dès le 9 janvier, pour obliger le gouvernement à retirer son projet de retraite par points