Grève des aiguilleurs de l’électricité à RTE

Grève des aiguilleurs de l’électricité à RTE

Les dispatcheurs qui gèrent le réseau électrique sont en grève reconductible contre le projet RTE 2025 remettant en cause la sûreté du système électrique dans un contexte actuellement très tendu.

RTE a décidé de réduire le nombre des centres de conduite du réseau électrique de 8 à 3 d’ici 2025 !

Aujourd’hui, 7 « dispatchings » régionaux gèrent les flux électriques et les incidents en lien avec le CNES (Centre National de Conduite à Paris).Demain, seules 3 salles basées à Paris St-Denis, Marseille et Nantes se partageront l’exploitation du réseau de transport d’électricité.

Depuis le 8 février, les dispatcheurs (une trentaine par centre) sont en grève pour s’opposer à la fermeture des 5 centres, de nombreuses journées de grève ont eu lieu depuis l’automne 2020. La Direction profite également de la réforme pour s’attaquer aux conditions de travail en service continu (équipes travaillant 24h/24, 7jours/7).

Jusqu’à 100% des dispatcheurs ont été grévistes la semaine dernière selon les jours et les centres, à l’appel de l’intersyndicale. Cette mobilisation historique se poursuit cette semaine.

Dans un contexte électrique de plus en plus tendu et complexe avec le développement des énergies intermittentes (éolien, solaire), des opérations de marché contraires aux flux électriques (bourses de l’électricité), l’accroissement des situations de crises climatiques et la multiplication des interconnexions européennes, cette réforme pourrait amener à une dégradation de la qualité de conduite des réseaux électriques pouvant aller jusqu’au black-out. En cas d’incident généralisé, il y a nécessité de pouvoir répartir la gestion du réseau sur une multiplicité de salles, c’est actuellement le cas sur les 9 dispatchings.

Le risque pandémique n’est pas non plus pris en compte. Malgré la crise sanitaire sans précédent, RTE ne change rien à sa cible industrielle. Pourtant, si un cluster frappe 1 ou 2 des 3 futures salles de conduite, c’est la catastrophe assurée.

La réorganisation prévoit en plus la fin de l’assistance à la conduite qui permet localement de manœuvrer les appareils haute tension en cas de défaillance des dispatchings. Même le secours ultime disparaît !

Le Comité Social et Économique Central de RTE a rendu un avis négatif sur le projet Salles H24-RTE 2025 lors de la séance du 11 février 2021. Le rapport de l’expertise indépendante, réalisée par le cabinet DEGEST, fait ressortir les motivations de gains de productivité à l’origine de la réorganisation… Peut-on se permettre de mettre l’alimentation du pays en péril pour faire des économies et supprimer des emplois ?!

La FNME-CGT alerte les citoyens, le gouvernement et la CRE (Commission de Régulation de l’Energie) sur les dangers du projet RTE 2025 pour la sûreté de l’alimentation électrique et le service public de l’électricité.

Contacts presse :
Jean-Louis OUMEILA : 06 69 96 46 41
Francis CASANOVA : 06 71 16 53 67

Articles similaires

Audition Inter-fédérale à l’Assemblée Nationale Commission des Affaires Économiques

Audition Inter-fédérale à l’Assemblée Nationale Commission des Affaires Économiques

Jeudi 8 avril, jour anniversaire des nationalisations : c’est un événement d’ampleur qui se prépare.

Jeudi 8 avril, jour anniversaire des nationalisations : c’est un événement d’ampleur qui se prépare.

La FNME CGT dénonce une nouvelle hausse injustifiée des tarifs gaz au 1er mars 2021

La FNME CGT dénonce une nouvelle hausse injustifiée des tarifs gaz au 1er mars 2021

La déréglementation-privatisation d’EDF n’est pas la solution

La déréglementation-privatisation d’EDF n’est pas la solution

Débat Hercule au Sénat – Janvier 2021

video

Pour un service public de l'électricité

Les attaques et réformes s’enchaînent dans les services publics de l’énergie, pilotées par les directions d’EDF et ENGIE soumises aux directives de l’Élysée. Leurs certitudes ont été bousculées par les mobilisations des salariés et la prise de conscience des citoyens qui paient lourdement la note de ces choix politiques. Dans ce contexte, la FNME CGT vous propose de mettre au coeur des débats les exigences du service public et d’y associer, en plus des agents, les élus et usagers particuliers et industriels.

Dernières actualités EDF

Audition Inter-fédérale à l’Assemblée Nationale Commission des Affaires Économiques

22 mars 2021

Introduction liminaire CGT 10 mars 2021 Monsieur le président de...

Lire la suite...

Jeudi 8 avril, jour anniversaire des nationalisations : c’est un événement d’ampleur qui se prépare.

22 mars 2021

Projet HERCULE : la FNME-CGT auditionnée par la commission des...

Lire la suite...

Revoir: Conférence Éclairée - Anaïs Henneguelle

Revoir: Conférence Éclairée - Henry Sterdyniak

Revoir la conférence Eclairée de Marie Pezé

Se syndiquer : Et si vous vous engagiez !