STOP à HERCULE et aux mensonges des casseurs d’EDF !

STOP à HERCULE et aux mensonges des casseurs d’EDF !

Communiqué de Presse de la FNME-CGT

La FNME-CGT a porté l’exigence du Service public de l’énergie et du bilan catastrophique de la déréglementation néolibérale du secteur de l’électricité auprès du ministre de l’économie et du PDG d’EDF (mardi 20 et vendredi 23.04). Pour la FNME-CGT c’est clair : Hercule c’est NON !
L’Europe, la Macronie et le PDG d’EDF avancent Hercule… et demandent à la FNME-CGT de ne plus parler d’Hercule ! Pour duper les citoyens et accélérer la casse du service public et d’EDF ?

Hercule et ses casseurs en chef Bruno Le Maire et Jean-Bernard Lévy gesticulent, menacent et mentent car la FNME-CGT a largement gagné la bataille des idées au service de l’intérêt général. Le pouvoir vacille et les
fossoyeurs aux abois en sont à vouloir nous interdire de parler d’Hercule pour passer coûte que coûte car ils savent que leur projet Hercule est en train de capoter.

Hercule ne passera pas et tous les plans de destruction pilotés par Bruxelles et Macron doivent être retirés ! La FNME-CGT organise le rapport de force en faveur de l’avenir du service public de l’énergie et dénonce les mensonges des casseurs d’EDF avec leur projet Hercule :

  • Hercule est abandonné : FAUX, uniquement le nom du projet de la casse !
  • EDF va être (re)nationalisée : FAUX, c’est une recapitalisation temporaire pour continuer à ouvrir le capital d’EDF !
  • La production hydraulique en quasi-régie serait la solution : FAUX, seul un SIEG compatible avec les règles européennes et revendiqué par la FNME-CGT peut tenir compte des multi-usages de l’eau !
  • L’ARENH à 49€ en 2025 c’est le jackpot : FAUX, la loi NOME organisant la spoliation d’EDF via cet ARENH doit être abrogée car l’exigence est de sortir l’électricité du marché !
  • L’ouverture du capital d’Énergies renouvelables, des réseaux (Enedis) et des systèmes insulaires serait la solution : FAUX, il faut garder une maîtrise publique via un EPIC !
  • EDF SA restera intégrée : FAUX, seul le statut d’EPIC revendiqué par la FNME-CGT le permet et arrêtera
    le démantèlement d’EDF par Hercule et ses casseurs !
  • La Commission Européenne oblige l’État Français à réorganiser EDF pour que le marché de l’électricité soit plus rentable pour ses acteurs : VRAI, et B. Le Maire et J.-B. Lévy sont les premiers de cordée de ce modèle néolibéral !

La FNME-CGT ne portera ni la responsabilité d’une énième réforme
néolibérale ni l’échec à venir des pseudo-négociations Hercule. Les sommités des casseurs néolibéraux portent l’entière responsabilité
du véritable fiasco de leur déréglementation du secteur de l’électricité.

Contacts FNME-CGT :
Sébastien MENESPLIER
Fabrice COUDOUR – 06 22 56 10 35

Articles similaires

Négociations TAMA : Dialogue social de « qualité » ou à « marche forcée » …

Négociations TAMA : Dialogue social de « qualité » ou à « marche forcée » …

Élections Camieg du 21 au 24 juin

Élections Camieg du 21 au 24 juin

Élection CAMIEG du 21 au 24 juin 2021

Élection CAMIEG du 21 au 24 juin 2021

Pour l’interfédérale, le projet Hercule doit être retiré

Pour l’interfédérale, le projet Hercule doit être retiré

EDF - 100% public

DERNIER N° – EDF NON AU MARCHÉ !

SORTONS L’ÉLECTRICITÉ DU MARCHÉ #11

11 juin 2021

Pour cet épisode 11 de la série « Sortons l’électricité...

Lire la suite

Signez la pétition - #PourUneÉnergiePublique

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est petition2-2.jpg.

Dernières actualités EDF

Négociations TAMA : Dialogue social de « qualité » ou à « marche forcée » …

11 juin 2021

LE COMEX D’EDF MET UNE NOUVELLE FOIS LE PERSONNEL ET...

Lire la suite...

Élections Camieg du 21 au 24 juin

27 mai 2021

Explications sur le fonctionnement de la CAMIEG et de la...

Lire la suite...

Débat Hercule au Sénat – Janvier 2021

video

Pour un service public de l'électricité

Les attaques et réformes s’enchaînent dans les services publics de l’énergie, pilotées par les directions d’EDF et ENGIE soumises aux directives de l’Élysée. Leurs certitudes ont été bousculées par les mobilisations des salariés et la prise de conscience des citoyens qui paient lourdement la note de ces choix politiques. Dans ce contexte, la FNME CGT vous propose de mettre au coeur des débats les exigences du service public et d’y associer, en plus des agents, les élus et usagers particuliers et industriels.

Se syndiquer : Et si vous vous engagiez !