21 juillet 2020

ALERTE !!!
Le gouvernement et les employeurs (UFE) accompagnés par le vote positif de la CFE-CGC et de la CFDT ont validé le projet d’une ordonnance permettant des licenciements dans les IEG, lors du Conseil Supérieur de l’Énergie du 7 juillet  !

Cette ordonnance, issue de la loi énergie climat de 2019, conduit à quelques mois de congés de formation (Congé de reclassement) puis au licenciement sec des salariés des sites en fermeture si aucune reconversion du site, ni mobilité statutaire ne sont trouvées.

C’est une nouvelle brèche sans précédent dans la Branche des IEG !

Aujourd’hui, ce sont les salariés du Thermique qui sont attaqués (comme à la centrale du Havre). Hier, c’étaient ceux de l’exploration-production d’ENGIE.

Avec les sombres perspectives du Secteur de l’énergie, et notamment la fermeture envisagée de 14 centrales nucléaires d’ici à 2035 dans la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Energie), à qui le tour demain ?

La CGT s’oppose à cette régression sociale et à cette attaque contre le Statut des IEG et tous les travailleurs de la Branche.

La CGT revendique :

– un Service Public de l’énergie avec notre Programme Progressiste de l’Énergie (voir pièce jointe) ;

le respect des règles statutaires et du maintien de l’ensemble des emplois par un mécanisme de solidarité de Branche ;

le Statut des IEG pour tous les emplois du secteur de l’électricité et du gaz, y compris les énergies renouvelables et le démantèlement.

– de nouveaux projets industriels, sociaux et respectueux de l’environnement en cas de fermeture de sites (par exemple des études de reconversion de la production charbon en production biomasse comme pour la centrale Thermique de Cordemais avec Ecocombust) ;

Notre Branche des IEG représente plus de 130 000 salariés au Statut. Gérer le plein emploi revendiqué par la CGT pour quelques dizaines ou centaines de personnes concernées par des fermetures de sites, est parfaitement réalisable.

La négociation en cours au niveau de la Branche sur la sécurisation des parcours professionnels et la mobilité doit permettre de gagner cette nécessaire solidarité de Branche.

En aucun cas la CGT n’accompagnera des licenciements dans les IEG !

Oui au plein emploi statutaire revendiqué par la CGT pour tous les salariés du secteur !

Vous voulez être défendus, vous voulez conserver vos emplois et le Statut ?
Rejoignez la 1ère Organisation Syndicale de la Branche des IEG : la CGT.