Déclaration CGT au Comité Social et Économique EDF R&D du 5 juillet 2021 – Sur les conventions des médecins du travail

Déclaration CGT au Comité Social et Économique EDF R&D du 5 juillet 2021 – Sur les conventions des médecins du travail

Les élus CGT au CSE réaffirment que les moyens alloués par la direction au SST sont insuffisants, en termes de personnel médical et infirmiers.

Les nouvelles conventions présentées aujourd’hui donnent seulement une heure de plus à nos médecins du travail pour exercer les tâches, ce n’est pas assez !

Avec les conventions présentées aujourd’hui en CSE, nous passons de 2 conventions dont une à 16h plus une à 35h, à une convention à 24h plus l’autre à 28h soit 52h au lieu de 51h au total pour tous les personnels (agents statutaires, CCAS, thésards, alternants, stagiaires et non statutaires) qui peuvent être amenés à faire appel au service de santé au travail de leur site.

La CGT rappelle qu’il y a peu de temps, nous disposions de 3 médecins, un pour chaque site R&D avec des conventions donnant 35+32+24 = 91 h de présence pour nos médecins.

Lors du dernier CSE de juin, le manque de moyens a été clairement mentionné dans un rapport des médecins. Même si la direction a ajouté une heure (sans commentaires !) la CGT réaffirme que ces moyens ne sont pas suffisants pour réaliser toutes les tâches essentielles à la santé des agents de la R&D, à savoir :

  • les visites périodiques,
  • les visites des postes de travail (tiers temps) qui nous le constatons sont de plus en plus limitées. Que ce soit les postes de travail tertiaire (au bureau), dans les halls, et les labos, ou les situations et les conditions de travail des agents nécessitent l’expertise des médecins du travail pour assurer la prévention des risques (RPS, TMS, amiante, et dans la période la prévention COVID…).
  • La participation aux séances de CSSCT et CSE sur la santé ;
  • le suivi des FLU (exposition chimique),
  • le suivi de situations individuelles particulièrement celles des personnels handicapés (RQTH),
  • mais également la participation des médecins aux outils nationaux permettant un suivi global de la santé des agents.
  • La rédaction des fiches d’entreprise, qui présentent les risques identifiés par le médecin du travail aux différents postes de travail.
    La CGT n’accepte pas la régression qui est appliquée par la direction de la R&D et d’EDF en lien avec la contre-réforme de la médecine du travail faisant notamment passer les visites de suivi de 1 puis à 2 à 5 ans avec un médecin, et revendique que des moyens supplémentaires soient alloués aux SST de la R&D.

La CGT revendique le recrutement d’une d’infirmière statutaire en CDI à Saclay pour éviter le turn-over constaté depuis 2 ans du fait de recrutements de prestataires.

A EDF et dans les IEG, la médecine du travail et les SST ont été pendant longtemps une référence à la fois pour son efficience concernant le suivi de la santé des agents, mais aussi pour son indépendance vis-à-vis de l’employeur. Les restrictions et contre réformes appliquées depuis plusieurs années sont en train de modifier profondément notre médecine du travail et cela au péril de la santé des agents.

Articles similaires

Communiqué détaillé FNME-CGT

Communiqué détaillé FNME-CGT

Déclaration CGT au Comité Social et Économique EDF R&D – Séance du 5 juillet 2021

Déclaration CGT au Comité Social et Économique EDF R&D – Séance du 5 juillet 2021

Votre mémo CGT – Accidents du Travail Bénins – nov 2020

Votre mémo CGT – Accidents du Travail Bénins – nov 2020

Déclaration concernant la baisse des effectifs à la R&D

Déclaration concernant la baisse des effectifs à la R&D

EDF - 100% public

DERNIER N° – EDF NON AU MARCHÉ !

SORTONS L’ÉLECTRICITÉ DU MARCHÉ #11

11 juin 2021

Pour cet épisode 11 de la série « Sortons l’électricité...

Lire la suite

Signez la pétition - #PourUneÉnergiePublique

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est petition2-2.jpg.

Dernières actualités EDF

Le 5 octobre, mobilisation générale !

22 septembre 2021

Si certains ont cru aux beaux discours des politiques, la...

Lire la suite...

Classification Rémunération

22 septembre 2021

Des revendications CGT réalistes et finançables Dans la négociation actuelle,...

Lire la suite...

Débat Hercule au Sénat – Janvier 2021

video

Pour un service public de l'électricité

Les attaques et réformes s’enchaînent dans les services publics de l’énergie, pilotées par les directions d’EDF et ENGIE soumises aux directives de l’Élysée. Leurs certitudes ont été bousculées par les mobilisations des salariés et la prise de conscience des citoyens qui paient lourdement la note de ces choix politiques. Dans ce contexte, la FNME CGT vous propose de mettre au coeur des débats les exigences du service public et d’y associer, en plus des agents, les élus et usagers particuliers et industriels.

Se syndiquer : Et si vous vous engagiez !